Nait-on entrepreneur ?

  /  LEADERSHIP   /  Nait-on entrepreneur ?
Nait-on entrepreneur

Nait-on entrepreneur ?

Un entreprendrait est un important pilier de l’économie de marché du fait que ses activités, qu’importent leurs natures, sont créatrices de valeurs, d’emplois et d’avantages pour les consommateurs. Pourquoi des personnes réussissent-elles rapidement en tant qu’entrepreneur(e)s, alors que d’autres mettent du temps avant de connaître le succès ? Nait-on entrepreneur(e) ou le devient-on ? Essayons d’apporter des éléments de réponse à ces questions.

 

Entrepreneur(e) : une affaire de personnalité et d’expérience

 

Oui ! Pour devenir un(e) entrepreneur(e), il faut que vous possèdiez une certaine personnalité, mais laquelle ? Il apparaît clair qu’il existe des personnalités définies pour devenir entrepreneur(e). Parmi toutes les personnes qui réussissent en tant qu’entrepreneur(e)s, la plupart d’entre elles sont de grandes travailleuses, des collaboratrices indépendantes, des personnes dignes de confiance, des personnes curieuses, des personnes fiables, des personnes passionnées et intègres. Les traits de personnalités communs chez les entrepreneur(e)s sont la rage de réussir et l’opiniâtreté.

 

Cependant, ces traits de personnalité ne suffisent pas à déterminer si une personne pourra réussir en tant qu’entrepreneur(e). Pour la majeure partie des entrepreneur(e)s, ce n’est pas tellement la personnalité qui est à l’origine de la réussite. Vous pouvez être motivés tout en étant constamment poursuivis par les échecs. Echouer dans la culture anglosaxonne est une source de motivation d’apprentissage vers la réussite durable.Ce qui compte aussi, c’est l’expérience professionnelle, l’expérience métier. et enfin L’exposition et la culture entrepreneuriale sont importantes pour forger le statut et la réussite en tant qu’entrepreneur(e).

 

La confiance en soi : un levier important dans l’entreprenariat

On ne peut pas vraiment dire qu’une personne nait entrepreneur(e). Malgré l’excellence du bagage génétique, le plus naturel serait de dire que cette personne possède un talent inné pour l’entreprenariat qui allie une forte intuition et la foi en son projet. Souvent, ces personnes douées d’un talent pour l’entreprenariat sont nées avec une capacité intuitive à effectuer des opérations spectaculaires dans tout ce qu’elles entreprennent. Les personnalités les plus populaires qui possèdent ce dont ne sont autres que les visionnaires comme Steve Jobs, Bill Gates, Jack Ma et bien d’autres encore.

Comme vous le savez déjà, ces entrepreneurs n’ont pas connu immédiatement le succès. Après avoir acquis de l’expérience, ils ont peaufiné leurs créations avant de les lancer sur le marché. Pour en savoir plus, vous pouvez faire aussi appel à un coach en management.

 

De salarié à son propre patron : on peut apprendre à devenir entrepreneur

Il serait plus commode de dire que l’on devient entrepreneur, car en fin de compte, tout le monde peut le devenir, à son rythme. Dès lors qu’on possède la fibre de l’entreprenariat, on ne peut pas s’en débarrasser facilement. Cela s’est prouvé à travers l’histoire. Des personnes qui ont travaillé toute leur vie pour d’autres sont devenues entrepreneurs qu’une fois à la retraite, ou après des événements difficiles qui les ont poussé à se lancer. La portion de l’histoire qui le justifie est celle du Colonel Sanders, qui n’a vraiment connu la réussite en tant qu’entrepreneur qu’à la cinquantaine sur une simple idée.

 

Pour devenir entrepreneur, vous devez vous former durant une partie ou toute sa vie, et cela, grâce à des mentors, des coaches ou par ses propres moyens afin de construire votre posture et votre projet. D’ores et déjà au quotidien, vous pouvezdévelopper ses réflexes d’entrepreneur et aussi votre intuition. Quoi de mieux que l’univers du travail pour développer vos qualités de gestionnaires, relationnelles de réseaux , votre capacité à gérer le stress et aussi sa tolérance au risque qui sont trois aspects que l’on retrouve énormément dans le domaine de l’entreprenariat. Pour s’en assurer il est souhaitable de vous positionner en répondant aux questions:Quelle est votre posture entrepreneuriale aujourd’hui? Etes vous prêt à relever le défi?

 

Avoir la fibre est une chose, mais avoir le courage de se lancer constitue une autre paire de manches. Des études auraient démontré que de nombreux projets novateurs ne voient jamais le jour en raison de la peur de l’échec.
Aussi je vous invite à faire votre profil de futurs entrepreneur(e)s pour mieux déployer leur posture entrepreneuriale en complétant votre QIPE www.bcae.fr

Bien à vous

Leave a comment